Photo-1-atelier-du-mobile

Bientôt des tests Covid grâce aux smartphones ?

Un test Covid aussi fiable qu’une PCR avec réponse en 10 minutes sur son smartphone ? Cela pourrait bientôt être possible grâce à deux équipes de chercheurs françaises (à Lille et Marseille, avec la contribution de l’Université de Lille, le CHU de Lille et le CNRS de Marseille). Les premiers résultats sont déjà encourageants. Ces tests pourraient venir renforcer le dépistage dans quelques mois. Ce dispositif s’appelle le “projet Cordial-1”, et devrait donner un résultat en 10 minutes. Il se présente sous forme d’une sorte de clé USB qui se connecte à un smartphone. Dans cette clé, une petite languette équipée d’électrodes sur laquelle on appose le prélèvement : une goutte du prélèvement nasopharyngé. Une innovation aussi prometteuse que le vaccin en spray nasal.

Photo-2-atelier-du-mobileLe test Cordial-1 a pu être testé sur 300 patients, grâce à la collaboration du CHU de Lille. Les chercheurs ont ainsi pu constater une concordance de 90% avec les tests PCR réalisés sur les mêmes patients. Sauf que le PCR donne le résultat en plusieurs heures alors qu’avec ce test on a la réponse en 10 minutes. D’ici quelques semaines, on pourrait donc en voir dans des hôpitaux, à commencer par la région lilloise. Avec ce test, dans les services d’urgence par exemple, le tri sera beaucoup plus rapide entre les patients Covid et non-Covid. Une nouvelle phase d’essai sur 1 000 personnes doit permettre une validation en situation réelle de son efficacité. Mais les chercheurs voudraient tenter de le faire à partir d’un test salivaire, parce que c’est plus pratique pour le faire à la maison, car avec la salive on est autonome.

Avant d’être destiné au grand public, ce test va servir à l’hôpital. L’idée c’est que très vite dans les prochaines semaines on puisse le voir mis à disposition aux urgences au Samu, dans les services, pour diagnostiquer les cas qui surviennent. Ensuite, le but est de le mettre à disposition en ville, pour les médecins généralistes, pharmaciens et les maisons de retraite. Un des chercheurs n’a pas souhaité dévoiler le prix du « Cordial-1 » pour l’heure, mais il ne coûterait « presque rien ».

L’objectif désormais est donc d’avancer, en parallèle des essais, sur les moyens de produire les tests. On devrait produire à partir de septembre les bandelettes du test des chercheurs lillois et marseillais. Les lecteurs à connecter sur les smartphones sont déjà sur le marché. Certains collaborateurs auraient comme objectif de lancer la production avant la fin de l’année pour une mise sur le marché en 2022. Avec, à la clef, l’espoir d’offrir une vie avec le coronavirus simplifié.

Partagez moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.